C’est le moment de booster votre ordinateur avec un SSD

SSD

Vous souhaitez donner un coup de fouet à votre ancien ordinateur ? les SSD sont à même de le faire. Ils sont plus rapides que les disques durs classiques et de plus équipe maintenant la grande majorité des ordinateurs neufs au cas ou vous envisagez d’en acheter un.

Les disques SSD ont été longtemps réservés à un marché de niche car ils étaient trop onéreux, désormais, ils profitent maintenant de tarifs plus abordables. Techniquement parlant, les SSD pour ordinateurs portables ou fixes, sont pour la majorité au format 2,5″. Tous ne se valent pas, même s’il est vrai que leur temps de réponse, extrêmement faible comparé à un disque dur mécanique, est sensiblement le même d’un modèle à un autre et c’est d’ailleurs ce point qui permet de raccourcir fortement les temps de chargement d’une application d’un jeu.

Qu’en est-il du Débit qu’offrent les SSD d’un modèle à un autre

Les SSD se distinguent entre eux par le débit qu’ils offrent. Les meilleurs plafonnent à plus de 500 Mo/s en lecture comme en écriture — la limite physique de l’interface utilisée —, tandis que ceux qui sont moins doués se trouvent plutôt aux alentours de 400 Mo/s. À l’usage, à moins de copier de grosses quantités de données, on ne sent toutefois pas la différence dans le cadre d’une utilisation domestique ou de bureau. Les applications et les jeux se lancent tout aussi vite, à quelques millisecondes près il est vrai. Attention tout de même, certains modèles proposent des “modes turbo” pour gonfler artificiellement le débit. Ce turbo ne fonctionne qu’avec des files de fichiers de seulement quelques gigaoctets : manipuler une file de taille supérieure donne ensuite lieu à des débits extrêmement faibles. Encore une fois, le quotidien des utilisateurs lambdas, même joueurs, devrait rarement placer le SSD dans sa zone hors turbo.

Quel est le juste prix et sur quoi se baser ?

À l’image des disques durs classiques, les SSD ont vu plusieurs générations se succéder, avec une augmentation graduelle des débits, une finesse de gravure permettant d’augmenter toujours plus la taille des disques, sans parler d’en “compresser” le prix. Ce dernier est encore un des rares points faibles des SSD par rapport aux bon vieux HDD. À dimensions physiques égales, et à taille de stockage égale, un SSD coûte au bas mot entre six et sept fois plus cher qu’un HDD.

Du coup, avec des prix qui peuvent parfois passer du simple au double entre deux modèles, il est naturel de s’interroger avant de passer à l’achat : les euros supplémentaires de ce modèle sont-ils justifiés ? Un coup d’œil à la durée de la garantie peut être intéressant, certains modèles proposant 5 ans de support, voire plus. En revanche, pour l’endurance des cellules mémoire, il n’y a pas de réelle inquiétude à avoir. Si certains types de mémoire sont moins endurants que d’autres, cela ne rime pas à grand-chose pour une utilisation classique, domestique. Même les moins endurants pourront durer plus de 10 ans.

Un conseil : attendre les promotions

Toujours est-il que tous les SSD ne proposent pas exactement la même capacité de stockage. Du coup, il est préférable de calculer le coût de revient du gigaoctet, un peu comme on regarde le prix au kg des aliments. En temps normal, le prix au gigaoctet des SSD de 240 Go à 1 To oscille entre 30 et 37 centimes d’euros. Faut-il pour autant se ruer vers ceux à 30 centimes ? Non ! Car les SSD ont cela de particulier qu’ils bénéficient régulièrement de promotions, ventes flash ou éclair — appelez-les comme vous voulez. Ces ventes sont fréquentes et surviennent plusieurs fois par mois.

Articles apparentés

Intéressant ! possible.
Catégories