La toute première URL est à nouveau active à son adresse d’origine

17-http-www
Les fondations du World Wide Web ont été bâties au début des années 90 lorsque Tim Berners-Lee travaillait avec Robert Cailliau à l’élaboration d’un système afin d’améliorer le partage des documents au Centre Européen pour la Recherche Nucléaire. Le regroupement de deux technologies : Internet et Hypertext.
Des scientifiques du CERN ont lancé un projet de restauration. La toute première URL est à nouveau active pour accueillir le tout premier site de l’histoire du Web. Mais c’est aujourd’hui une date anniversaire. Cela fait en effet tout juste vingt ans – le 30 avril 1993 – que le code du Web a été mis dans le domaine public par le CERN de Genève. Pour célébrer cette anniversaire, des scientifiques du CERN viennent de lancer un projet de restauration. Ils veulent recréer le tout premier site Web.

La toute première URL vient ainsi de reprendre du service : http://info.cern.ch/hypertext/WWW/TheProject.html. Elle va accueillir tous les fichiers qui étaient disponibles à l’époque. Le projet va ensuite chercher dans les premiers serveurs Web au CERN afin de « préserver une partie des actifs numériques qui étaient associés à la naissance du Web ».

Le premier site Web au CERN était hébergé sur un ordinateur NeXT de Tim Berners-Lee. Il décrivait les fonctions de base du Web, la manière d’accéder aux documents d’autres personnes et de mettre en place son propre serveur.

Fin 1993, il y a avait 500 serveurs Web connus et le World Wide Web comptait pour 1 % du trafic sur Internet, le reste étant l’accès à distance, l’email, le transfert de fichiers. ” Vingt ans plus tard, il y a environ 630 millions de sites Web en ligne “, écrit le CERN.

La restauration du tout premier site Web doit être perçue comme un rappel des valeurs fondamentales du Web tournées vers l’ouverture à tous.

Articles apparentés

Intéressant ! possible.
Catégories
Pourquoi pas !